le Chateau de la Reine Blanche et les étangs de Comelle

Publié le par tamerlan95

 

Le " Chateau de la Reine Blanche ", situé à l'extrêmité ouest des étangs de Comelle, fût bati sur l'emplacement d'un ancien moulin de tanneur ( 1426 ) désigné, autrefois avec ses dépendances, sous le nom de " Logis de Viarmes".

  

le-chateau-de-la-Reine-blanche 5009

 

 

  En 1765, le prince de Condé, en fit un moulin à blé, il fut ensuite reconverti en manufacture à papier en 1787.
Le duc de Bourbon dernier des Condés, achète l'ensemble en 1825, et chargea son architecte, Victor Dubois, de le reconvertir en rendez-vous de chasse.

 

 

le-chateau-de-la-Reine-blanche 4958 

 

 Pourquoi a-t-il été appelé "Château de la Reine Blanche"? Aucune trace de ce nom dans les archives ne peut l'expliquer. La tradition orale raconte que Blanche de Castille a séjourné dans un château lui appartenant en ces lieux. La Reine Blanche a laissé de profonds souvenirs dans la vallée de la Thève qu'elle a certainement parcourue, voire sans doute habitée.

 

 

Les étangs de Comelle:

 
Les quatre étangs actuels (étang de la Loge, étang Neuf, étang du Chapron, étang de Comelle) couvrent une surface de 11 hectares.
Ils furent aménagés, comme viviers, par les moines de Chaâlis.

 

le-chateau-de-la-Reine-blanche 4970  

 

"Comme aux oiseaux voyageurs, il me prend au mois d'octobre une inquiétude qui m'obligerait à changer de climat si j'avais encore la puissance des ailes et la légèreté des heures: les nuages qui volent à travers le ciel me donnent envie de fuir.

le-chateau-de-la-Reine-blanche 4962
 
 
Afin de tromper cet instinct, je suis accouru à Chantilly. J'ai erré sur la pelouse où de vieux gardes se traînent à l'orée des bois.
Quelques corneilles, volant devant moi, par dessus des genêts, des taillis, des clairières, m'ont conduit aux étangs de Comelle. La mort a soufflé sur les amis qui m'accompagnèrent jadis au château de la reine Blanche: les sites de ces solitudes n'ont été qu'un horizon triste, entrouvert un moment du côté de mon passé.
 
le-chateau-de-la-Reine-blanche 5003
 
Aux jours de René, j'aurais trouvé des mystères de la vie dans le ruisseau de la Thève: il dérobe sa course parmi des prêles et des mousses; des roseaux le voilent; il meurt dans ces étangs qu'alimente sa jeunesse, sans cesse expirante, sans cesse renouvelée: ces ondes me charmaient quand je portais en moi le désert avec les fantômes qui me souriaient, malgré leur mélancolie, et que je parais de fleurs."

Chateaubriand (Novembre 1838) Mémoires d'Outre-Tombe

Commenter cet article

lamée 20/04/2011 21:32



Bonsoir Jean Marc


De bons souvenirs en parcourant ton article.Nous y allions en famille dans les années 74-78.Nous passions de bons week-end.Merci de me l'avoir indiqué.Bonne soirée Bisous Lamée



Annick 08/04/2011 04:27



un endroit où l'on aimerait se promener...


je découvre ce château que je ne connaissais pas!


amicalement.



cadix 06/04/2011 23:56



Un très beau voyage en photos. Merci. Amicalement. FRANCOISE



Domjade 06/04/2011 22:43



Bonsoir,


C'est un très beau chateau
*+*+*







fatima 06/04/2011 22:15



coucou